Il y a quelques siècles la châtaigne faisait partie de l’alimentation de base dans les campagnes de nombreuses régions. Elle remplaçait souvent les céréales, ce qui a valu au châtaigner le surnom « d’arbre à pain ».
Aujourd’hui les choses ont bien changé, car ce fruit est désormais l’invité d’honneur de nos repas de fêtes de fin d’année.

Ramassées en automne, les châtaignes peuvent se consommer telles quelles en accompagnement mais aussi en dessert. Elles peuvent aussi se déguster en toute simplicité grillées au feu de bois, au coin de la cheminée ou bien entre les allées d’un marché de noël coloré. « Chauds les marrons ! »

Bon à savoir :
Nous avons l’habitude d’appeler « marron » le fruit que nous mangeons. Mais attention à ne pas confondre avec le fruit du marronnier qui est en fait le « marron d’Inde », car celui-ci n’est pas comestible.
Les châtaignes cultivées par l’homme que nous consommons sont une espèce différente des châtaignes sauvages que nous pouvons ramasser en forêt. La forme des châtaignes cultivées ressemblent davantage à celles des marrons d’Inde ce qui explique la confusion.

Châtaignes